The Gigi'$ Crew

*forum de discussion sur la mafia*
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les mafiosi dans les films

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TrinacriaLupara

avatar

Nombre de messages : 36
Age : 37
Localisation : Regarde toujours derrière toi...
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Les mafiosi dans les films   Jeu 03 Mai 2007, 21:37

Ils ont incarnés les gangsters les plus célèbres, sans eux, Al Capone, Bugsy Siegel ou Lucky Luciano ne seraient peut-être pas entrés dans la légende.

Inutile d'espérer pénétrer dans la grande famille cinématographique (je précise...) du crime organisé sans savoir qui sont les chefs de famille, les lieutenants, les portes-flingues...


Alors j'ai classé tout ce petit monde.


Les chefs de famille :


Marlon Brando : la force tranquille.



Avant d'incarner le plus fameux des Parrains, Marlon Brando avait déjà eu maille à partir avec la pègre sous la houlette d'Elia Kazan dans "Sur les quais".
Mais c'est en 1972 que Coppola réalise ce qui deviendra la plus populaire adaptation cinématographique du milieu mafieux "The Godfather".

Dès lors, une légende vivante naît sous les traits de Brando : Don Vito Corleone.

Plus qu'un simple film de gangster "Le parrain" révolutionne le film de mafieux.

Pour la première fois à l'écran, la pègre a un nom, un visage.

Pourtant, ce monde nébuleux et dangereux que dépeint Coppola est abordé avec précaution (le producteur Robert Evans ayant reçu des menaces l'incitant à abandonner le projet).

D'ailleurs, il faut noter que le mot "Mafia" n'est prononcé à aucun moment dans le film.
On y parle de "Famille" ou, tout au mieux, de "Clan".
Pour Coppola, la mafia n'est que le symbole d'une Amérique corporative et capitaliste.
Vito Corleone n'est qu'un immigrant de la Little Italy new yorkaise qui tente de survivre en gardant les valeurs de ces ancêtres : le pacte du silence, le respect et l'honneur.

Exit donc les scènes d'action, la mafia règle ses comptes en secret, sous couvert d'affaires de famille.
Le film de Coppola reste discret sur la manière dont la famille Corleone amasse sa fortune.
La violence mafieuse vue par Coppola ne s'exécute qu'entre mafieux : pas de tabassage de commerçants mauvais payeurs et autres innocents.

Il est intéressant de noter que Brando parodiera son rôle de parrain dans "The Freshman" ("Premier pas dans la Mafia") d'Andrew Bergman.

De Niro : l'habitué de ces rôles là.



Deuxième célèbre parrain après Brando, Robert De Niro fait ses premiers pas dans le crime organisé via "Mean Streets" de Martin Scorcese.
Une vision beaucoup plus violente et réaliste que celle offerte par Coppola dans "Le Parrain".
Dans "The Godfather: Part II" ("Le parrain 2"), Robert De Niro incarne Vito Corleone jeune, un Vito plus dynamique, plus violent.

Séduit par son personnage dans le film de Coppola, Sergio Leone fait appel à lui pour incarner l'inoubliable Noddles Aaronson dans "Once Upon a Time in America" ("Il était une fois en Amérique").
Fresque grandiose contant l'implacable évolution du crime organisé au travers du destin de plusieurs amis juif.
Le film de Léone se situe bien loin de la dynastie majestueuse des Corleone.

En 1987, De Niro réapparaît dans le milieu du crime sous les traits de Al Capone dans "The Untouchables" ("Les incorruptibles") de Brian de Palma.
On y découvre un De Niro grossit, allumé, qui n'hésite pas à tabasser à mort un de ses lieutenant.
Sous l'oeil de De Palma, Al Capone est un névrosé, un psychopathe pervers et violent.
De Niro reprend ce rôle de timbré avec plus de douceur dans le sublime "GoodFellas" ("Les affranchis") de Martin Scorcese.
A l'inverse, il incarne un flic lâche aux prises avec un mafieux jaloux dans le génial "Mad Dog & Glory".
Ensuite, il s'essaie à la réalisation dans l'injustement boudé "A Bronx Tale", jouant le rôle d'un ouvrier en butte au caïd local.
Enfin, dernièrement, Scorcese lui offre un nouveau blason dans le rôle du mafieux calme et flegmatique de "Casino".

Al Pacino : le lunatique.



Al Pacino est le troisième membre de la famille Corleone.
Il y joue le rôle de Michael Corleone, fils de Vito. Dans "The Godfather: Part III" ("Le parrain 3"), Pacino y est un chef de famille sage, épuisé, constamment en quête de repos, un chef de famille sur le déclin, à la recherche d'un successeur.

Dans le sulfureux "Scarface" de Brian De Palma, Pacino incarne le rôle de Tony Montana, immigré cubain qui fait ascension dans le crime organisé. Véritable symbole d'une Amérique décadente. Dix ans après Scarface, De Palma et Pacino renouent avec le milieu crapuleux dans "Carlito's Way" ("L'impasse"). Film bilan, "L'impasse" tient toutes les promesses que dix ans de maturité ont forgées.

Al Pacino à retrouver la famille récemment dans "Donnie Brasco" de Mike Newell. Il descend en grade en devenant un gagne-petit, un looser.... Parions qu'il ne tardera pas à remonter les échelons.



Les lieutenants :



Joe Pesci : l'instable et cinglé (j'adoooooooooooore hihi !).



Dans la série des "Lethal Weapon" ("Arme fatale") de Richard Donner, Joe Pesci campe un comptable miteux, responsable d'avoir blanchi l'argent de la mafia.
Peu à peu, il trouve enfin sa voie dans le crime organisé aux côtés de De Niro dans "GoodFellas" ("Les affranchis"), une voie teigneuse qui lui vaudra un Oscar.
Il y tient le rôle de Tommy, Tommy est un mauvais, un teigneux, un allumé de la gâchette, susceptible, violent, arrogant et rancunier.
Pour un simple manque de respect, il est capable de tirer sur tout ce qui bouge.
Son incapacité à se contrôler le perdra.
Il reviendra D'ailleurs dans un rôle similaire toujours aux côtés de De Niro dans "Casino".

Ray Liotta : la jeunesse.

Embarassed Embarassed Embarassed



Liotta est un cas. Dans "GoodFellas" ("Les affranchis"), il joue le rôle d'Henry et entre dans le métier à quatorze ans en garant les voitures des parrains locaux.
Rapidement, il exécute quelques courses et connaît sa première nuit de taule.
Un vrai petit caïd, Henry n'est pas un violent, plutôt un inconscient. Fortement attiré par la came, il finira par perdre son honneur et ses amis. La came est très mal vue par les vieux mafieux (Brando met en garde les Familles contre ce fléau dans "Le parrain").

Sylvester Stallone : le ridicule à son apogée, limite pathétique.



Stallone avait déjà traficoté avec la mafia dans "F.I.S.T." de Norman Jewison.
Mais c'est avec "Oscar" ("L'embrouille est dans le sac"), remake bancal du célèbre "Oscar" avec Louis De Funès, lamentablement accouché par John Landis, que Sly en tient une sacrée couche côté mafieux.
Il y est "Snap" Provolone, un parrain pas très dangereux aux prises avec les caprices de sa fille.
Ridicule à souhait, Stallone a de la chance de ne pas avoir rencontré Brando sur son chemin.
Il lui aurait collé deux baffes, ça n'aurait guère traîné.
On ne se moque pas du milieu comme ça !

Warren Beatty : le rêveur.



Warren Beatty est un ancien gangster. Dans le superbe "Bonnie & Clyde" d'Arthur Penn, il incarne Clyde Barrow, sérial Killer sexuellement impuissant qui sème terreur et désolation en compagnie de sa bien-aimée Bonnie Parker.
Vingt ans plus tard, il tentera de retourner sa veste dans "Dick Tracy" avant de retrouver le droit chemin sous la coupe de Barry Levinson dans le rôle de Benjamin Hymie Siegel dit "Bugsy".
Un gangster du milieu qui caresse l'idée folle de créer un casino en plein désert...
Pas vraiment dangereux, Bugsy est le père fondateur de Las Vegas.

James Remar : l'ordure.



James Remar donne libre cours à ses excès de fureur dans "Cotton Club" de Coppola.
Il y tient le rôle du parrain Dutch Schultz, un cinglé notoire qui a la main haute sur les casinos, offices de paris clandestins et loteries de Harlem. Jaloux, psychotique et dangereux, Dutch finira assassiné par un autre célèbre gangster : Lucky Luciano.

Gabriel Byrne : le surdoué.



C'est dans le magnifique "Miller's Crossing" des frères Cohen que Gabriel Byrne met tout son talent de mafieux charismatique à bon escient. Calculateur incroyable, manipulateur né, il doublera avec succès, la "Famille".

Christopher Walken : le sournois.



Avec son physique inquiétant, Walken traîne depuis longtemps dans le milieu.
Dans "King Of New York" d'Abel Ferrara, il joue le rôle d'un parrain fraîchement sortis de prison qui veut reprendre sa place à la tête d'un immense trafic de drogue.
Il est un piètre parrain dans "Le grand pardon II" d'Alexandre Arcady et un mafieu revanchard dans "True Romance" de Tony Scott. Dernièrement, il renoue contact avec le crime dans "The Funeral" ("Nos funérailles") d'Abel Ferrara.

Chazz Palminteri : le paternaliste.



L'italien Chazz Palminteri est certainement le parrain le plus paternaliste du milieu.
Il a sévi dans le film de De Niro, "A Bronx Tale" où il incarne un caïd influent, Sonny.
Sonny est respecté parce qu'il est craint, incarnant la vieille école, il est juste.
Malheureusement, il se lie d'amitié avec le fils de De Niro, Calogero.
Son comportement paternel lui coûtera la vie.
Dommage... Plus tard, Palminteri descendra en grade en endossant le manteau d'un porte-flingue cultivé et dialoguiste dans "Bullets Over Broadway" ("Coup de feu sur Broadway") de Woody Allen.

En aparté, les femmes...

Les plus grands acteurs ont tous fréquenté la pègre. De là à croire que le milieu est essentiellement réservé aux hommes, il n'y a qu'un pas.
Les femmes dans le milieu sont souvent réduites à des rôles de comparses plus ou moins vindicatives.
De mémoire, Gena Rowland, femme de caïd, repousse avec hargne les tueurs lancés à ses trousses.
De même que Michele Pfeiffer, après avoir été l'épouse de Tony Montana ("Scarface") revendique son autonomie face au milieu dans "Veuve mais pas trop " de Jonathan Demme.

Attendons les autres...

--------------------------------------------------------------------------------

N'oublions pas...



Christian Slater, Richard Grieco, Patrick Demsey, Costas Mandylor : les petits cons.

Dans le foireux et diablement mauvais "Mobsters" ("Les indomptés") de Michael Karbelnikoff, ils sont les nouveaux gangsters des années 1910. Lucky Luciano, Bugsy Siegel, Franck Costello et Meyer Lansky sont des accros de la mitraillette, de l'alcool, des filles.
La plupart d'entre eux passera l'arme à gauche.
Normal, trop impulsifs, trop énervés...

Sans doute influencé par leurs collègues comédiens, Richard Dreyfuss, Kyle McLachlan et Jeff Goldblum se décident enfin à rejoindre les rangs de la pègre dans le très réussit film de Larry Bishop, "Mad Dogs".
Richard Dreyfuss endosse le costume blanc de Nic, un caïd du milieu sortant à peine de l'hopital psychiatrique et bien décidé à remettre de l'order dans ses "affaires".
Hilarité de la chose, Jeff Goldblum endosse le holster d'un porte-flingue, bras-droit et homme de confiance de Nic.
Kyle McLachlan quant à lui campe un un petit caïd jaloux, lorgnant sur le "territoire" de Nic.
Reste un étonnant Gabriel Byrne renouvelant son contrat avec le milieu (après "Miller's Crossing") dans un numéro de cabotinage hilarant.

Scott Baio, Jodie Foster, John Cassiri : les "bébés".

Ils étaient très jeunes (environ 7 ou 8 ans) et faisaient déjà partie de la mafia.
Dans le rigolo et culotté "Bugsy Malone" d'Alan Parker, ils se tirent dessus à coups de tartes à la crème et semblent avoir un bel avenir devant eux. Seule Jodie Foster s'en sortira.

Roger Hanin, Richard Berry : les pieds-noirs.

Dans le genre taciturne directement inspiré par Brando, Roger Hanin se pose là.
Dans "Le grand pardon" d'Alexandre Arcady, il campe un immigré qui réussit grâce au crime organisé.
Sa famille (les Bettoun) Hanin la tient droite et solide au prix d'un sens de l'honneur hyper développé.
Son fiston, Richard Berry, est un jeune chien fou qui n'aspire qu'à la gloire et l'argent.
Seulement, dans "Le grand pardon II", il se mouillera dans le trafic de drogue et y perdra plus que son honneur.

Ed Harris, Gary Oldman : les irlandais.

Ils sont irlandais, ils ont leur propres mafia et sont installés à "Hell's Kitchen".
Ils sont les "Anges de la nuit" dans "State of Grace", le (seul) superbe film éponyme de Phil Joanou. Ed Harris est leur chef.
C'est un type consciencieux et rusé.
Un parrain qui se révélera faible devant ses rivaux italiens.
Un chef de famille qui n'hésitera pas à supprimer ses propres soldats afin de se préserver de la colère des italiens.
Il finira battu lors de la Saint-Patrick.
Gary OIdman est son fils.
Un impulsif, un inconscient.
Il ne réagit qu'à l'instinct et reste rarement à jeun. Avec ses cheveux longs et sa dégaine de pouilleux, il n'en reste pas moins très sympathique.
Cependant, victime de son impulsivité, il sera abattu sur ordre de son frère...

Armand Assante : le survivant.

L'implacable Armand Assante (ahh, le génial "J'aurais ta peau") campe ici le dernier Parrain de la vieille école encore en vie (et en taule), John Gotty.
Disponible uniquement en vidéo (c'est un téléfilm), la vie romancée de John Gotty est un tissu de mensonge pour l'afficionados de l'univers mafieux.
Contrairement à ce qui est prétendu dans le film, il faut savoir que John Gotty était hyper violent, jaloux et particulièrement sévère avec ses proches.
C'est d'ailleurs son lieutenant direct qui le balancera aux autorités.

--------------------------------------------------------------------------------

Quand il s'agit de parler de la mafia, l'imagination des scénaristes reste débordante, sans limite.

Il existe encore moults anecdotes, histoires, biographies diverses à retracer.

Tant de personnages réels ou imaginaires à faire (re)naître. Les liaisons qu'entretiennent le cinéma et la pègre ne sont donc pas prêt de s'éteindre.

Tant mieux, je dirais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi
BO$$
avatar

Nombre de messages : 220
Localisation : Non mi ricordo ciu !!
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Jeu 07 Juin 2007, 04:19

ouai tu m'étonne tant mieux...et pis j'éspére que dans les années a venir d'autre acteurs nous ferons autant vibrés qu'AL PACINO, ROBERT DE NIRO , ou JOE PESCI mais pour l'instant No

_________________
Quatordici ana mia mi cundanaru "senza ma fatsu nende vi lu juru" !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://GIGI.forum2discussion.com
Vito



Nombre de messages : 56
Localisation : Casablanca
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Sam 28 Juil 2007, 06:31

Dans Donny Brasco, Al Pacino interprète un gangster pitoyable! Il lui a bien fallu une bonne vingtaine d'anné pour être fait soldat, car il était toujours endetté, pour la simple raison qu'il était un mordu du jeu! J'espère que Pacino finira par se rattraper et prendre une carrure plus importante et similaire à celle du grand Don Corleone^^

En parlant de Cotton Club, il ne faut pas oublier Les Seigneurs de Harlem, que je trouve assez bon aussi. L'histoire se passe dans les années 30 en pleine crise, à Harlem, là où le seul moyen de gagner un peu d'argent est la loterie. Si je cite ce film, c'est parce qu'on parle justement beaucoup de Dutch Shultz (Arthur Fleigenheimer de son vrai nom, il est hollandais^^), et sa concurrence avec Lucky Luciano, interprété par Andy Garcia qui y est absolument somptueux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Big Big Doug
Bra$ droit
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Dim 05 Aoû 2007, 05:15

Il a beaucoups trop de film pour toute nommer les grands acteurs de la mafia, mais tu as nommé les meilleurs.



La Mafia Italienne

Godfather 1 : Al Pacino, Marlon Brando
Godfather 2: Al Pacino, Robert De Niro
Godfather 3: Al Pacino, Andy Garcia
Les Sopranos: James Gandolfini, Tony Sirico
The Intouchables: Robert De Niro, Kevin Costner
Casino: Robert De Niro, Joe Pesci
Les Affranchis: Robert De Niro, Joe Pesci
Smokin' Aces: Ben Affleck, Ray Liotta
The Untouchables Capone Risings: Gerald Butler, Brian De Palma
Mafia Bues 2 La Rechute: Robert De Niro, Billy Christal
Mafia Blues: Robert De Niro, Billy Christal
Y'as t'il un parrain pour sauver la mafia: Michael Rapaport, Christopher Walken
Donnie Brasco: Al Pacino, johnny Depp
Scarface The Shames of a nation: Howard Hughes,
The Freshman: Matthew Broderick, Marlon Brando
Punisher: Dolph Lundgren, Louis Gossett Jr
Mean Streets: Robert De Niro, Harvey Keitel
Les Hommes de Main: Vin Diesel, Seth Green
Suicide King: Christopher Walken, Henry Thomas
The King Of New York: Christopher Walken, David Caruso
Dillinger and Capone: Martin Sheen, Frank Murray Abraham
La Chute de Gotti: Lorraine Braco, Anthony John Denison
Il était une fois dans le Bronx: Robert De Niro, Chazz Palminteri
Hoodlum: Laurence Fishburne, Andy Garcia
Prizzi's Honnor: Jack Nicholson, Kathleen Turner
The Lost Capone: Eric Roberts, Adrian Pasdar
Revolver: Jason Statham, Ray Liotta
La Peur Au Ventre: Paul Walker, Chazz Palminteri
Lucky Luciano: Gian Maria Volonté
Il était une fois en Amérique: Robert De Niro, James Woods
Mafia Love: Sylvester Stallone, Madelaine Stowe
Witness to the mob: Nicolas Turturro, Tom Sizemore
Gotti, the rise and fall: Armand Assante, Anthony Quinn
Mobsters: Christian Slater, Patrick Dempsey
Romanzo Criminale: Pierfrancesco Favino, Kim Rossi Stuart
Bonnie and Clyde: Warren Beatty, Faye Dunaway
The Cotton Club: Richard Gere, Diane Lane
Wiseguys: Ken Wahl, Kevin Spacey
Hoffa: Jack Nicholson, Danny De Vito
Bugsy: Warren Beatty, Annette Bening


La Mafia Irlandaise

The Departed: Jack Nicholson, Matt Damon
Road To Perdition: Tom Hanks, Paul Newman
Miller's Crossing: Gabriel Byrne, Marcia Gay Harden
Paradise Alley: Sylvester Stallone, Lee Canalito
Les Anges de Boston: William Dafoe, Sean Patrick Flanery
Dirty Deeds: Bryan Brown, John Goodman
Les Anges de la nuit: Ed Harris, Gary Oldman
Histoire de Violence: Viggo Mortensen, Ed Harris
Black Donnellys: Jonathan Tucker, Tom Guiry

La Mafia Russe

Mafia Rouge: Stephen Dorff, Bob Hoskins
Lord of War: Nicolas Cage, Jared Leto
La Nuit nous appartient: Mark Walhberg, Eva Mendes
Eastern Promises: Viggo Mortensen, Naomi Watts
Platon Makovski: Vladimir Maskhov, Maria Mironova
Little Odessa: Tim Roth, Edward Furlong

Motards

Easy Rider: Dennis Hopper, Jack Nicholson
Les Anges Sauvages: Peter Fonda, Nancy Sinatra


La Triade Chinoise

Infernal Affairs: Tony Leung Chiu Wai, Andy Lau
Infernal Affairs 2: Shawn Yue, Edison Chen
Infernal Affairs 3: Andy Lau, Ting Yip Ng
Triad Society: Kippei Shiina, Tomoro Taguchi
Shangai Triad: Gong Li, Li Xuejin
Election: Cheung Siu Fai, Lam Ka Tung
Election 2: Louis Koo, Simon Yam
Romeo doit mourrir: Jet Li, Isaiah Washington

Les Yakuzas Japonais

Aniki, mon frère: Takeshi Kitano, Omar Epps
American Yakuza: Viggo Mortensen, Michael Nourri
American Yakuza 2: Michael Rooker, Danielle Harris
War: Jason Statham, Jet Li

Les Cartels

Scarface: Al Pacino, Brian De Palma
Blow: Johnny Depp,

Le Millieu Corse

Les Gangs Hyspanniques

Carlito's Way: Al Pacino, Sean Penn
American Me: Sal Lopez, Vra Montes
Carlito's Way Rise and Power: Jay hernandez, Michael Kelly

Les Gangs de Rues Noirs

Idlewid Gansgter Club: Andre Benjamin, Antwan Andre Patton
Dirty: Cuba Gooding Jr, Clifton Collins Jr
Pulp Fiction: Bruce Willis, John Travolta
Jackie Brown: Samuel L Jackson,Robert De Niro
American Gangster: Denzel Washington, Russell Crowe
In Too Deep: Stanley Tucci, Pam Grier
Training Day: Denzel Washington, Ethan Hawkes

La Mafia Anglaise

A Very British Gangster: Dominic Noonan
Gangster No 1 : Malcolm Mcdowell, David Thewlis
Layer Cake: Daniel Craig, Tom hardy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi
BO$$
avatar

Nombre de messages : 220
Localisation : Non mi ricordo ciu !!
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Lun 06 Aoû 2007, 04:21

des images ça aurait été cool BBdoug mais bon....va t'en trouvé tous ça... Laughing

_________________
Quatordici ana mia mi cundanaru "senza ma fatsu nende vi lu juru" !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://GIGI.forum2discussion.com
Big Big Doug
Bra$ droit
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Lun 06 Aoû 2007, 05:08

Il a cent films, c'est trop longs, mais ne t'inquiète pas, un jour de pluie et de congés, je vais te faire ca Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Big Big Doug
Bra$ droit
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Jeu 16 Aoû 2007, 04:20



Trafic humain, un film qui parle de l'enfer de la prostitution de la mafia Russe. Une fusion entre un film québécois et un film américain. Très bon film qui monte la raélité de la prostitution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the ugly



Nombre de messages : 17
Localisation : France
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   Jeu 03 Juil 2008, 22:26

bon sang pour les triades y a aussi l'escellent l'année du dragon avec mickey rourke !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mafiosi dans les films   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mafiosi dans les films
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les voitures dans les films de De Funes
» Dans quels films ont joué nos XT ?
» Mustang dans les films
» des motos dans les films
» Les Alpine dans les films et séries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Gigi'$ Crew :: Passions et Savoir faire. :: Cinéma.-
Sauter vers: